Madame ou Mademoiselle ?

Si vous êtes une femme de plus de 25 ans, il vous est sûrement déjà arrivé qu’on vous pose la question. Que ce soit votre boulanger ou un chauffeur de bus.

« Madame ou Mademoiselle ? »

Du point de vue administratif, la circulaire du Premier ministre du 21 février 2012 recommande de supprimer le terme “Mademoiselle” des formulaires administratifs [1]. Cela veut-il dire que vous n’avez plus le droit d’utiliser le terme dans la vie courante ? Non. Libre à vous de l’utiliser. Cela signifie simplement que l’administration ne vous posera plus cette éternelle question.

Mais au fait, que signifie réellement “Mademoiselle” ? Prenons la définition de mon ami le Larousse :

définition mademoiselle

L’usage courant du Mademoiselle est aujourd’hui utilisé pour les “jeunes filles” et les “femmes non mariées”. Si la première utilisation peut être considérée comme flatteuse – vous semblez si jeune ! – la seconde relève du… privé ! Si si, j’insiste. Même si je n’ai rien à cacher, mon statut marital ne regarde que moi ! Un homme à qui l’on demanderait s’il est marié ou non ne trouverait-il pas cette question intrusive ? Il y a fort à parier que si.

De plus, ne pas être marié aujourd’hui ne signifie pas être libre. Il suffit de regarder autour de vous pour vous rendre compte que nombre de couples vivent maritalement sans être mariés.

Et à l’étranger ? Il semblerait que nous soyons un des rares pays à différencier Madame de Mademoiselle. Chez nos amis les brittaniques et autres anglophones, si on ignore votre statut marital, on ne choisit pas de vous appeler Miss – notre équivalent de Mademoiselle – ou Mrs – équivalent de Madame. Vous êtes Ms, terme neutre sans équivalent français. Aux USA, il est d’usage de nommer une personne uniquement par son nom de famille, sans civilité devant. Au Québec, Mademoiselle est réservée aux “très jeunes filles”… En définitive, peu de pays se posent la question du statut marital pour dénommer une femme ; Mademoiselle étant devenu un terme désuet.

La prochaine fois que vous vous adressez à une femme dont vous ignorez la disponibilité maritale, sentimentale et/ou sexuelle, appelez la Madame. Vous avez tout à y gagner. Dans le pire des cas, elle s’offusque. Faites une pirouette : dîtes lui qu’il est quasiment inconcevable qu’une aussi jolie jeune fille n’ait pas trouvé homme à marier. Dans le meilleur des cas, elle appréciera cette attention.

Bibliographie:

[1]”Par une décision du 26 décembre 2012, le Conseil d’État a validé la circulaire du Premier ministre, du 21 février 2012 préconisant la suppression du terme « Mademoiselle » dans les formulaires administratifs.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *