C’est quoi la théorie du genre ?

theoriegenre

La théorie du genre n’existe pas.
La théorie du genre n’est pas catholique.
La théorie du genre déprave nos enfants.
La théorie du genre, nouvel ennemi de l’ordre naturel.
La théorie du genre apprend la masturbation à nos enfants.

La théorie du genre est d’actualité. Les infos, les journaux, les parents en parlent. Mais qu’est ce que veut dire réellement « théorie du genre » ?

J’ai entendu dire que la théorie du genre n’existait pas ! C’est donc une connerie ?

Pour beaucoup de gens, « théorie du genre » signifie que des chercheurs ont mis au point une hypothèse qui expliquerait la différence entre les hommes et les femmes. Un peu comme la théorie de Darwin expliquerait l’évolution. Et en fait non. Le mot « théorie » est ici mal compris. Prenons mon ami le Larousse.

theorie

La majorité des gens définissent le mot théorie par « hypothèse » ou « explication scientifique ». Alors qu’il n’est est rien. En réalité, « théorie du genre » se définit par un ensemble relativement organisé d’idées, de concepts se rapportant aux études sur le genre.

D’ailleurs, beaucoup d’universitaires parlent de gender studies (études sur le genre) pour justement éviter les confusions. Ces gender studies rassemblent donc des milliers et des milliers d’études sociologiques sur le genre. Par exemple, l’étude sur des différences salariales entre les hommes et les femmes [1] entre dans le domaine de la théorie du genre.

Alors pourquoi parle-t-on de théorie du genre si ce n’est pas ça ?

C’est en fait la traduction de « gender theory », qui chez les anglo-saxons représente l’ensemble des études sur le genre. Sans aucune ambiguïté quant à la définition de « théorie ».

C’est des conneries alors ou pas ?

Répondre à cette question serait comme se demander si les études biologiques sont des conneries. Les études biologiques existent, mais certaines sont de bonnes études, d’autres sont de la foutaise[2]. Dans les gender studies, on trouve les deux. Des conneries et des études très sérieuses.

J’ai entendu dire que la théorie du genre visait à supprimer les différences hommes femmes ? En gros, la théorie du genre nie les différences biologiques ?

La différence biologique entre les hommes et les femmes ne sera jamais supprimée. En général, il y a un amalgame entre les constructions sociales du genre et le genre biologique. Par exemple, les femmes ont un utérus et portent des jupes. Si la biologie explique pourquoi elles ont un utérus (parce qu’elles ont les chromosomes sexuels XX), la biologie n’explique pas pourquoi elles portent des jupes. La culture oui. En effet, dans certaines cultures, les hommes portent des tenues pouvant être assimilées à des jupes ou des robes (au Japon, en Écosse, en Afrique du Nord…), tandis que la jupe est généralement considérée comme un vêtement féminin dans la culture occidentale.
Donc il ne s’agit pas de nier les différences sexuelles physiologiques, mais de démontrer qu’il existe des stéréotypes genrés qui sont le fait de constructions sociales et non biologiques.

Et c’est quoi le problème au final ?

Le problème est qu’on conditionne – sans le vouloir – les enfants à suivre un chemin selon leur sexe biologique. Par exemple, il est de notoriété publique que les femmes ne savent pas lire les cartes routières. En effet, peu douées en représentation spatiale (et en maths) leur cerveau ne serait pas configuré pour cette tâche. Ou en tout cas, pas aussi bien que le serait le cerveau des hommes. Sauf qu’on s’est rendu compte [3] qu’en mettant une femme quelques heures devant un jeu vidéo où il faut retrouver son chemin, on s’aperçoit que l’écart se réduit considérablement. D’une certaine manière, c’est en véhiculant des stéréotypes genrés, qu’on entretient ces « croyances », et qu’elle se « réalisent » [4].

theorie du genre

Donc il n’est pas question de faire en sorte que les hommes deviennent des femmes et que les femmes deviennent des hommes ?

Les hommes seront toujours des hommes et les femmes seront toujours des femmes. Ce qui est important, c’est de donner la possibilité aux hommes et aux femmes d’avoir le choix de leur vie. Si une femme veut rester à la maison et s’occuper de ses enfants, il n’y a aucun problème. Mais pour ça, il faut qu’elle ait eu le choix et qu’elle ait eu la possibilité de faire des études et d’avoir une carrière si elle le désire, ce qui aujourd’hui n’est pas toujours le cas. Par exemple, pour certains, il est hors de question que l’homme reste à la maison pendant que la femme travaille. Parce que la société a tendance à trouver ça anormal, alors qu’ils devraient eux aussi avoir le droit de choisir leur vie. Enseigner les gender studies apporte la possibilité de mieux prendre conscience de ces acquis culturels, et devrait permettre à chacun de choisir sa vie comme bon lui semble, et – par exemple – qu’un homme ne culpabilise parce qu’il veut s’impliquer dans l’éducation de ses enfants.

D’autres questions ?

A lire aussi: 

La théorie du genre n’existe pas, chez Pouletrotique http://pouletrotique.com/2014/02/01/une-bonne-fois-pour-toutes-la-theorie-du-genre-nexiste-pas

La théorie du genre existe, mais… chez Ovidie http://touch.metronews.fr/blog/ovidie/2014/02/08/bon-finalement-la-theorie-du-genre-existe-ou-pas/

Notes

[1]
« En 2010 dans le secteur privé et semi-public, les femmes ont en moyenne un salaire inférieur de 19,7% à celui des hommes »
Ministère des Affaires sociales et de la Santé, L’égalité entre les femmes et les hommes – Chiffres Clés, Paris, Édition Discom, Mars 2013. p. 77

[2]
Les études scientifiques doivent être soumises à un protocole strict permettant de s’assurer de la validité du résultat. Mais parfois les scientifiques ne font pas très bien leur travail, ou ne vont pas assez loin dans leur recherche, et les résultats ne sont pas représentatifs de la réalité.

[3]
Rachel Mulot et Elena Sender, Sciences et Vie, « Stéréotypes hommes – femmes : 6 clichés démontés« , 30 janvier 2013.

[4]
Il s’agit d’une « prophétie auto-réalisatrice », un peu comme dans Matrix où l’Oracle dit à Néo que ce n’est pas grave pour le vase avant même qu’il le casse. « L’aurais-tu cassé si je ne t’avais rien dit ? ». En disant ce qui allait arriver, l’Oracle participe à la réalisation de la prophétie.

1 Commentaire

  1. Comme une image

    Voilà qui est fort clair.

    Par ailleurs, moi j’aimerais bien pouvoir dire « la théorie créationniste » n’existe pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *