J’ai regardé un porno gay

Et j’ai bien aimé… Il y a quelques jours j’ai entendu dire qu’avec tous les tags pornos disponibles, hommes comme femmes, nous devrions forcément y trouver notre bonheur. Je pensais la même chose. Jusqu’à ce que la curiosité me pousse à regarder un porno gay. Je n’avais jamais pensé à regarder un porno homo, pensant que je n’étais pas le public cible. C’est à ce moment là que je me suis rendue compte que j’avais pas mal d’a priori. Et surtout que le porno mainstream hétéro ne répondait pas vraiment à mes attentes.

baiser sensuel

Premier constat : on voit la tête des mecs en train de prendre du plaisir. C’est logique me répondriez-vous, mais dans les pornos hétéros mainstreams, on voit plus souvent la tête de la fille en train de fixer la caméra que les hommes. Comme si la femme baisait avec la caméra et l’homme en même temps. Inutile de vous dire que ces plans me font plus penser à une simulation qu’à un véritable kif. Pourtant voir un homme prendre du plaisir est quelque chose d’extrêmement excitant.

Deuxième constat : il n’y a pas (obligatoirement) de hiérarchie du plaisir dans le porno gay. Je m’explique. Le porno hétéro mainstream = pipe, cuni, pénétration, éjac faciale (à quelque chose près) avec gros plan sur le visage de la femme qui a l’air ravie de s’étaler du sperme. On est persuadé que l’homme a pris son pied. Quant à la femme, on en est moins sûr, mais de toute façon l’orgasme de la femme est rarement le sujet du film. De plus, c’est généralement l’homme qui change les positions. Dans les quelques pornos gay que j’ai vu, il n’y a pas de domination de l’un sur l’autre. Chacun participent pleinement à l’acte sexuel, se font des bisous et des câlins. Et jouissent chacun leur tour. Quand on a consommé du porno mainstream hétéro pendant dix ans, le choc est impressionnant. On peut être excitant, égalitaire et sensuel.

On pourrait me rétorquer qu’il existe du porno féministe, du porno queer… oui mais voilà, je n’ai toujours pas trouvé mon bonheur. Heureusement tout n’est pas perdu, Ovidie annonce l’arrivée d’une chaîne de porno féministe. Avec moins de gros plan, moins de simulation, et j’espère plus d’hommes et de femmes concentrés sur leur plaisir. Et non la caméra.

PS : Ai-je trouvé ces films excitant ? Plus que je ne l’aurais pensé.

6 Commentaires

  1. sylvainj

    Cet article m’a fait penser à la première fois que j’ai lu une nouvelle érotique lesbienne… J’avoue avoir été surpris à trouver ça assez excitant à lire 🙂

    Répondre
    1. Louise (Auteur de l'article)

      C’était quoi cette nouvelle ? 😀
      #curieuse

      Répondre
  2. Comme une image

    Euh, j’ai une petite question, Louise. Vous vous êtes tapé (sic) des films complets ou juste des extraits ?

    J’ai d’autres questions, en fait !
    — Dans quel(s) but(s) regardez-vous du porno ?
    — Auriez-vous quelques titres/extraits à nous proposer à titre d’illustration ?

    Répondre
    1. Louise (Auteur de l'article)

      (Désolé pour le temps de réponse…)
      J’ai regardé des bouts d’un film porno. Mais je crois que cela fait bien longtemps que je n’ai pas regardé un film en entier (ou alors c’est que je ne le catégorisais pas d’emblée comme film porno. Je pense notamment à « L’empire des sens » que j’ai regardé sans intention de me masturber).
      Je regarde du porno principalement pour me masturber. Mais étant de nature curieuse, j’aime beaucoup farfouiller dans ce que je ne connais pas, ou parce qu’on me le recommande.
      Pour l’illustration, je n’ai malheureusement rien sous la main. C’était une recherche dans un tube gay d’un grand site porno. Si d’aventure je regarde un porno gay, je ne manquerai pas de venir poster un lien ici 🙂

      Répondre
  3. TrulyMadlyLovely Abby

    J’ai moi aussi été positivement surprise lorsque j’ai tenté « l’aventure » du porno gay masculin il y a quelques mois. L’envie m’est venue comme ça, en discutant de féminisme au téléphone avec un pote. (Comment ça, aucun rapport?.

    Je n’en ai retenu qu’une chose: non c’est pas dégueulasse et non ça ne m’a pas choquée! Et après lecture de ton article, je me dis que je n’ai pas vécu le truc à fond, alors je vais y retourner 😉 Tellement évident qu’on n’y pense même plus: voir le visage des hommes, pour changer, est en effet très agréable !

    En attendant, j’ai ressorti la série « Queer as folk » du placard, et ça m’éclate. Merde je vais virer pd ! Signée une « bi ».

    Répondre
  4. Pingback: The Holy Culotte, la Quête de la Sainte Culotte — Le Tag Parfait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *