Le Pornoterrorisme de Diana J. Torres

Ou comment la pornographie peut être une arme de sensibilisation.

J’ai souvent pensé que les réflexions féministes manquaient d’un canal de diffusion de masse. Depuis longtemps, je pense que l’art est une forme de sensibilisation, peut-être même la meilleure façon de sensibiliser. C’est en tous cas la démarche de Diana J. Torres.

Pornoterrorisme : La bombe de Diana J. Torres

La lecture de Pornoterrorisme de Diana J. Torres a été une sorte de choc. Cette philosophe et artiste queer organise des performances de sensibilisation, mais d’un genre partculier. Il me serait extrêmement difficile de rendre compte précisément de sa pensée lorsqu’elle se fait fister sur une scène (vidéo NSFW) devant des dizaines de curieux. Et pourtant, toutes ses mises en scènes pornographiques sont extrêmement pensées et calculées. Je ne sais même pas si ses réflexions sont perceptibles sans un minimum de connaissance sur l’artiste et sa pensée.

Ce n’est pas toujours évident de suivre l’auteure : elle écrit avec ses tripes et son sang. Ses performances peuvent paraître – aux yeux des « non sensibilisé.e.s » – gores, crues voire dégoûtantes. Et cela lui importe peu, son premier but étant de choquer. Et ça marche. À travers ses performances, elle pousse le spectateur dans ses retranchements les plus intimes. Pousser à la réflexion : voilà son but ultime. Ce livre est la continuité logique de sa démarche politique et artistique.

C’est ainsi qu’ elle aborde des sujets aussi divers que la liberté sexuelle, le plaisir sexuel, la sexualité des enfants (et à quel point la pédophilie la fait gerber) ; mais également ses engagement politiques : le mouvement queer, le transfeminisme. Le tout à travers le prisme de ses expériences : sa vie, la découverte de son corps et du plaisir sexuel, son métier de pute et ses actions de pornoterrorisme. La description de certaines performances – que Diana J. Torres soit spectatrice ou actrice – sont assez crues. Vous serez peut-être surpris d’être excité autant que vous en serez dégouté.

En lisant ce livre, vous avez deux solutions. Ou vous n’arrivez pas à vous accrocher et rejetez en bloc ce livre. Ou alors vous prenez la lecture de ce livre comme un défi, et vous allez jusqu’à la dernière page. Si vous choisissez la deuxième option, vous prenez le risque de ressentir des émotions contraires et dérangeantes. Mais cette étape est nécessaire pour vous permettre d’accéder à la réflexion tant voulue par l’auteure.

En bref, n’hésitez pas à vous jeter à corps perdu dans la lecture de Pornoterrorisme, vous ne le regretterez pas. Et n’hésitez pas à nous faire part de votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *