Four Chambers – PornFilmFestival de Berlin – Jour 3

Le moment fort de ce troisième jour fut la séance de projection consacrée aux productions Four Chambers. Quatre films en compagnie de la réalisatrice et performeuse Vex Ashley pour découvrir son univers et une conception assez inhabituelle d’envisager la pornographie. Vex elle-même le précise d’ailleurs dès le début de la séance : ses films ne sont pas forcément fait pour se masturber.

J’avais déjà vu une partie de ses productions – sur afourchamberedheart.com moyennant un abonnement – mais projetés sur grand écran, ceux-ci prennent une toute autre dimension. Le ton est donné : l’intention première de ces films n’est pas la consommation masturbatoire mais l’esthétique et la contemplation. La photographie de ses films travaillée et léchée est envoutante. Tout est calculé, millimétré, jusqu’à la bande audio de ses films composée d’une musique – choisie avec soin et collant parfaitement à l’image – et des soupirs et gémissements des performeureuses. Sur les différents films projetés – Secretions, The Fall, The Eye – mon adoration se porte particulièrement sur Mark Making avec Vex, Lys et Sash.

Ce court métrage est une ode à la peau. Embrassée, fessée, caressée, rougie, léchée, mordue… Ces corps que l’on devine à peine tellement ils prennent de place à l’écran, tellement ils débordent de l’image. Ne cherchez pas le décor, celui-ci n’existe pas, seule la peau importe. Ses marques, sa douceur, son bruit. Laissez-vous perdre sur les flous, ces marques, et la délicieuse musique de The Tailor.

Pour voir d’autres fantastiques teasers Four Chmabers, rendez-vous sur son site avant de céder à la tentation de prendre un abonnement pour tous les voir en entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *